Contexte et enjeux

Le projet s’inscrit dans les objectifs stratégiques de l’Europe et dans les priorités affichées par l’Algérie dans le cadre du programme Erasmus+. Il cible prioritairement le renforcement de la « coopération université-entreprise/employabilité des diplômés ».

Le projet COFFEE part de deux constats, partagés par les partenaires :

  • Les professionnels algériens expriment des besoins très importants en cadres moyens rapidement opérationnels. Suivant les secteurs, leurs besoins en cadres moyens (bac+3) sont de 2 à amphitheatre_pour_universitaire-34 fois plus importants qu’en cadres supérieurs (bac+5 ou bac+8).
  • 5% des étudiants seulement s’inscrivent en formation professionnalisante (licences et masters) dans les universités algériennes. Ces formations ne jouent pas le rôle attendu car elles manquent d’attractivité, à la fois pour les étudiants et les employeurs potentiels.

Ce double constat montre une inadéquation entre l’offre de formation et les besoins du monde socio-économique. Le projet COFFEE vise donc à donner la parole au monde socio-économique pour formuler ses besoins en cadres moyens. Grâce à une méthodologie de co-construction, COFFEE permettra de faire évoluer la représentation que chacun des partenaires se fait de l’autre, ainsi que la représentation qu’il se fait de leur relation.