Projet

Projet2018-07-20T10:15:01+00:00

France Algeria High Resolution Sign Flags Concept

En effet, le chômage des jeunes est l’un des principaux problèmes sociaux en Algérie. Leurs diplômes ne les mettent malheureusement pas à l’abri : ce sont près de 16% de jeunes diplômés algériens qui se trouvent actuellement sans emploi*. Parmi les causes évoquées : des formations universitaires qui ne correspondent pas à la réalité du marché de l’emploi.

L’ambition du projet COFFEE est simple : « il s’agit de permettre aux universitaires et aux professionnels de se rencontrer pour construire ensemble des licences professionnalisantes » résume Nadjib Kazi Aoual, responsable du projet COFFEE.

À l’aboutissement des 3 ans de travaux/actions, le projet débouchera sur la création de 18 licences professionnalisantes : 7 pour la rentrée 2017-2018 et 11 pour la rentrée 2018-2019. Par la suite, le flambeau sera légué aux universités algériennes de s’emparer de ces modèles ; à elles aussi d’imaginer, avec leurs partenaires du monde socio-économique, d’autres formations à venir. Car l’idée est aussi d’impulser un changement profond, en suscitant chez les industriels et les universitaires l’habitude de travailler ensemble.