Séminaire Guelma

Le séminaire de Guelma (27, 29 et 29 septembre 2016) est le troisième des trois séminaires prévus dans le projet COFFEE.

Objectifs du séminaire

L’objectif du séminaire est de définir un répertoire intégrant l’ensemble des licences professionnalisantes (existantes et pilotes du projet), en les traduisant en termes de compétences professionnalisantes et de métiers ciblés. Ce répertoire cible quatre types de publics.

  1. Les futurs étudiants, pour qui ce répertoire est un outil qui établit la correspondance entre une formation et un métier.
  2. Les professionnels, pour leur permettre d’identifier le diplôme correspondant aux compétences dont il a besoin pour recruter un collaborateur de niveau cadre moyen employable rapidement.
  3. Les enseignants qui ont une idée de création de formation afin de la confronter à l’existant.
  4. Les services universitaires d’orientation pour leur apporter une aide

Travaux et résultats du séminaire

Les travaux du séminaire sont structurés en trois sessions regroupant huit ateliers de travail et une séance plénière visant chacun un objectif. Pour chaque atelier, un facilitateur anime le débat et un rapporteur est désigné pour effectuer la restitution des travaux en séance plénière.

Les objectifs de ces ateliers sont :
  • Session 1 : Pérennisation du projet COFFEE : pour chaque structure (atelier 1), évènements et livrables (atelier 2), l’objectif est d’analyser et définir lesquels de ces éléments aujourd’hui présents dans le projet COFFEE sont amener à disparaître et doivent être maintenus ou remplacer par un équivalent dans un COFFEE Algérie.
  • Session 2 : Evaluation des étudiants : définir d’une part les critères utilisés pour évaluer les étudiants (atelier 3) du début à la fin de leur formation, et d’autre part la forme et les éléments qui devront être contenus dans le supplément au diplôme (atelier 4).
  • Session 3 : La plateforme : deux ateliers visent à définir la structure et le contenu (publics ciblés, informations recueillies) même de la plateforme (atelier 5), ainsi que les éléments composants la structure des fiches qui décriront chaque formation (atelier 6). L’atelier 7 a pour objectif de définir les classifications utilisées pour identifier les métiers visés par les formations. L’atelier 8 a pour but de trouver des manières de rendre la plateforme attractive et de la faire vivre sur le long terme.
  • Point d’étape du projet COFFEE (séance plénière) : les actions mises en place, en retard et à venir sont présentées, ainsi que les modalités financières décidées dans l’Accord de partenariat.

Points importants, relevé de décisions et préconisations

Lot 2 « Formations des formateurs » : Face aux nombreuses démarches administratives que doivent faire le coordinateur, mais aussi les algériens (visa), il est demandé à ce que les inscriptions aux cinq formations soient faites rapidement. Un cahier des charges sera envoyé aux européens et aux algériens pour leur indiquer les attentes. Les appels à inscriptions seront ouverts très prochainement.

Sous-lot 3.4 Journées de dissémination régionale : il est proposé que les universités de Sidi-Bel-Abbès, Ghardaïa et Ouargla soient en charge d’organiser les journées de dissémination de leur région dans leurs locaux. Initialement, celles-ci devaient être organisées dans les universités de Constantine, Boumerdès et Tlemcen.